« Pour un renouveau de l’Eglise en Europe », Cardinal Reinhard Marx, « Etudes », mars 2015

« Pour un renouveau de l’Eglise en Europe », Cardinal Reinhard Marx, « Etudes », mars 2015
Partager

« Je reconnais avoir quelques interrogations sur le concept de « nouvelle évangélisation ». Il pourrait être confondu avec le modèle d’une reconquista spirituelle, comme s’il s’agissait de regagner un terrain perdu. En fait, il ne s’agit pas de restauration ou de répétition de ce qui fut autrefois, mais d’un nouveau départ, d’une nouvelle naissance, dans une situation nouvelle. Il ne s’agit pas non plus simplement d’un problème de communication, qui signifierait que, si nous avions davantage de personnes, de moyens financiers et de présence médiatique, nous pourrions atteindre l’objectif. En revanche, je peux très bien accepter l’idée si parler de « nouvelle évangélisation » signifie que nous sommes, non seulement en Europe, mais partout dans le monde, dans une situation nouvelle pour la foi, et que nous devons y répondre avec une pensée renouvelée. Il s’agit d’une démarche qui se déploie à travers toute l’histoire de l’Eglise. […]

 

Les nombreuses discussions autour de la nouvelle évangélisation me donnent le sentiment que beaucoup considèrent que la grande histoire du christianisme est derrière nous et que nous sommes face à un avenir incertain et plutôt anxiogène. Mais on ne peut aucunement évangéliser dans ces conditions.

 

Un pas important pour rejoindre les personnes, c’est celui de l’auto-évangélisation. Nous devons nous-mêmes en tant qu’Eglise lire sans cesse l’Evangile, en faire l’apprentissage d’une manière nouvelle, et ensuite en vivre. L’aspect révolutionnaire du message biblique, et particulièrement de l’Evangile de Jésus, n’a rien perdu de sa fascination et de son pouvoir de rayonnement. Combien s’y laissent interpeller à chaque époque, cela ne dépend pas de nous. Mais il est de notre devoir, dans l’annonce, dans la liturgie et, avant tout, dans le service des faibles, des malades et des mourants, d’en témoigner dans une grande sérénité et liberté et dans une grande joie. Nous n’avons pas besoin d’entrepreneurs de la religion mais de témoins.

 

Interview du Cardinal Reinhard Marx, Etudes, mars 2015

Dernières actualités

Le Centre Sèvres recrute un(e) chargé(e) de communication institutionnelle (CDI)

Situé dans les locaux du Centre Sèvres (Paris 6è), le poste est proposé à compter du 2 janvier 2023. Au sein d’une équipe communication dynamique et polyvalente, l’assistant(e) de communication accompagnera en particulier le projet de refonte de l’identité visuelle de l’établissement et la valorisation de l’offre de formation numérique. Embauche possible en fin de stage.

Second semestre : un programme toujours plus développé

En ces temps incertains, nous continuons à croire en l’importance de notre mission de formation pour la croissance personnelle et l’engagement dans le monde, au service de l’Église et de la société, dans une perspective humaniste. Acquérir une formation structurante.
Penser le monde contemporain à la lumière des traditions philosophiques et théologiques. Repérer les signes d’espérance et discerner pour l’action éthique murie par la fréquentation des Écritures et la vie spirituelle. Tels sont les enjeux de nos formations…

Décès du pape Benoît XVI : hommage et mémoire

Samedi 31 décembre, à l’âge de 95 ans, le pape Benoît XVI est décédé. Le Centre Sèvres partage la douleur de toute l’Église. En même temps, elle rend grâces à Dieu pour le don à l’Église et au monde que sa personne a représenté. Retrouvez dans cet article des éléments qui peuvent vous aider à faire mémoire de la vie du pape émérite Benoît XVI. (article sur jesuites.com)