Après le rapport de la CIASE : questions ouvertes

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Le travail de la commission Sauvé nous touche en tant que lieu de formation d’acteurs de l’Eglise, prêtres, religieux, religieuses, laïcs en responsabilité. La question qui nous est posée pourrait se formuler ainsi : à quelle vie d’Eglise préparons-nous ceux qui étudient ici ? Comment initions-nous les étudiants à une parole vraie, qui soit à la fois respectueuse et libre ? Comment comprenons-nous le rôle et la place des ministres ordonnés dans la communauté chrétienne ? Comment réfléchissons-nous à la gouvernance dans l’Eglise ? Comment écoutons-nous les souffrances qui ne peuvent se dire dans les formes où l’on voudrait qu’elles se présentent ? Voilà autant de pistes suggérées par les préconisations de la commission.

Mais plus largement, nous serons amenés à réfléchir sur l’événement que ce rapport lui-même représente. Ouvre-t-elle, pour l’Eglise, à des accents nouveaux dans sa gouvernance, où l’on pourrait faire appel à des acteurs jusque-là peu sollicitées pour des rôles de premier plan ? Les entretiens avec les victimes ont été des temps extrêmement marquants pour la commission : Qu’est-ce que cela ouvre et appelle ?

Bref, le rapport de la CIASE représente pour nous, au Centre Sèvres, un rendez-vous à ne pas manquer. Nous devons prendre le temps de réfléchir sur la manière de concevoir l’évangélisation, de penser l’Eglise, d’avoir le souci que la parole y circule, sur la place des ministres ordonnés dans la vie chrétienne. Voici donc des chantiers déjà ouverts. Mais nous devrons imaginer d’autres lieux de réflexion pour poursuivre le travail ; car c’est d’une œuvre de longue haleine dont il s’agit.

 

Pour aller plus loin

Lire l’interview d’Etienne Grieu sur le site La Croix « Comment croire en l’Eglise après les abus sexuels ? »

Ecouter la conférence des Mardis d’éthique publique « Abus : un moment de vérité pour l’Eglise » avec Véronique Margron et Philippe Portier

Lire le message des jésuites suite à la publication du rapport de la Ciase

Dernières actualités

« Comme si le souci de la terre venait éclipser le retour à Dieu », colloque RSR – bilan

Mi-novembre dernier, les Recherches de Science Religieuse ont rejoint toutes celles et tous ceux qui partagent l’urgence des transformations qu’impose la crise écologique. Mais parler de « conversion écologique » va-t-il de soi…

Le Centre Sèvres recrute un(e) chargé(e) de mission digital learning (stage ou alternance)

Dans le contexte d’une réflexion sur la possibilité de proposer plus largement son savoir-faire d’enseignement à distance, le Centre Sèvres – Facultés Jésuites de Paris, cherche un chargé de mission digital learning. Le/la chargé.e de mission montera un dossier d’étude fourni pour alimenter la réflexion du comité de pilotage elearning auquel il participera. Stage de 3 à 6 mois ou contrat d’alternance envisageable.

Prix Ratzinger « Actualiser le message des pères de l’Eglise pour dire le cœur de la foi chrétienne », témoignage de Michel Fédou, sj

Aujourd’hui, jeudi 1er décembre à 11h, Michel Fédou se voit remettre le prix Ratzinger à Rome, en présence du pape François et du pape émérite Benoit XVI. Une distinction qui récompense l’oeuvre de toute une vie et sera célébrée lors d’une soirée débat « La théologie au service du peuple de Dieu » le mercredi 11 janvier, avec Mgr Ulrich, archevêque de Paris, et trois doctorants en théologie, au Centre Sèvres.

A voir aussi