« L’espérance ou l’ouverture de l’avenir », Geneviève Comeau, « Christus », avril 2015

« L’espérance ou l’ouverture de l’avenir », Geneviève Comeau, « Christus », avril 2015
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

 
L’espérance n’est pas au bout d’une argumentation, d’un raisonnement. Les « raisons d’espérer » ne suffisent pas pour vivre dans l’espérance. Et, inversement, bien des gens vivent dans l’espérance alors que les raisons d’espérer semblent leur faire complètement défaut ! Au fond, la source de l’espérance n’est pas un calcul de probabilités. Sinon, il vaudrait mieux dire « escompter », ou « supputer », plutôt qu’ « espérer ».

 

L’espérance n’est pas le fruit d’un raisonnement, elle ne naît pas de la considération des colonnes du « pour » et du « contre ». Sa source est plus intérieure, plus existentielle. C’est dire aussi la difficulté d’en rendre compte avec des arguments. Car l’espérance, comme la foi, touche toutes les dimensions de la personne : intelligence, volonté, mémoire, imagination, liberté, sensibilité, affectivité, jusqu’à ce centre mystérieux de l’être où on est seul avec Dieu. Les mots, à eux seuls, ne suffisent pas pour en rendre compte. C’est une attitude, une manière d’être, qui va pouvoir en témoigner. D’où l’importance de témoins qui donnent à d’autres le goût des passages, le goût de faire le premier pas dans la mer….

 

L’espérance est en fait l’ouverture de l’avenir – à ne pas entendre comme « des lendemains qui chantent », ni comme un avenir éloigné. L’espérance ouvre notre présent à sa dimension d’avenir, de possible. Là où l’on croit que la porte est définitivement fermée, que la mort a eu le dernier mot, que la pierre du tombeau bouche l’horizon… l’espérance ouvre l’avenir. Pour la foi chrétienne, elle est en lien avec la résurrection du Christ.

 

« L’espérance ou l’ouverture de l’avenir », Geneviève Comeau, Christus, avril 2015, pp. 221-222

Dernières actualités

Il n’est pas facile d’écouter jusqu’au bout…

En octobre dernier le pape François a ouvert la démarche qui doit contribuer à un Synode mondial sur la synodalité. Chacun est invité, personnellement et collectivement à participer à cette réflexion. Reconnaissons-le, il ne nous est pas facile d’écouter les autres jusqu’au bout, de dialoguer avec ceux qui ne partagent pas notre sensibilité ecclésiale, notre posture pastorale ou nos opinions sur des sujets brûlants.

« Le parcours Humanités et politique fait écho à ma quête de raison d’agir »

Alors que les élections présidentielles approchent, le parcours « Humanités et politique – Penser et vivre l’engagement : la politique, un humanisme » propose de ressourcer l’engagement politique et citoyen par un approfondissement de ses fondements. Le parcours rassemble pour sa première édition une quarantaine d’étudiants de tous horizons. Trois d’entre eux témoignent, à mi-parcours.

Organisez votre événement professionnel au Centre Sèvres – Paris

Particuliers, entreprises, écoles, associations, vous cherchez à louer un espace pour : une réunion, une AG ou assemblée de copropriété, une conférence ou visioconférence, une formation, un colloque…  Le saviez-vous ? Le Centre Sèvres propose des espaces clé en main, en plein cœur du 6è arrondissement, en journée et en soirée.