Le nom de Dieu est miséricorde…

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Nous sommes entrés depuis plusieurs semaines dans cette année de la Miséricorde voulue par le Pape François. Témoigner que la miséricorde de Dieu dépasse tout, c’est en effet la première chose que doit faire l’Eglise, sa mission première. Oui, le nom et le visage de Dieu est miséricorde. La miséricorde est bien un attribut de Dieu, mais comme le dit le Pape, « l’attribut divin qui occupe la première place », « l’expression de l’être même de Dieu qui est Amour » (1) . Finalement, c’est ce qui dit le mieux qui est Dieu, qui il est ultimement, une fois qu’on a traversé tout ce qu’on pouvait dire de lui. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’ouverture de cette année jubilaire a coïncidé avec les 50 ans de la clôture du concile Vatican II que Jean XXIII avait ouvert en soulignant que l’Église préfère « recourir au remède de la miséricorde, plutôt que de brandir les armes de la sévérité ». Certains pourraient craindre que mettre en avant le thème de la miséricorde conduise l’Eglise à émousser le tranchant de son message, et faire montre de faiblesse. En fait, le Pape montre l’inverse. C’est précisément parce qu’on est sûr de la miséricorde de Dieu qu’on doit être très audacieux et très direct pour dénoncer le mal sous toutes ses formes qui abîme l’humanité ou défigure l’Eglise. Ne passons pas à côté de cette année, pour que nos vies et notre Eglise y trouvent un renouvellement intérieur. Pour que nous quittions  « le cynisme destructeur » qui fait tant de ravages et nous engagions davantage à ce que la vérité remette l’homme debout. La miséricorde est recréatrice.

P. François Boëdec, sj.

(1). Le nom de Dieu est miséricorde, conversation du Pape François avec A. Tornielli, Robert Laffont, 2016, 170 p

Dernières actualités

Explorer les possibilités de formation alliant réflexion et spiritualité

Nous le savons bien, nous avons besoin de mieux comprendre les réalités auxquelles nous adhérons par la foi. Au Centre Sèvres, nos formations souhaitent favoriser cet alliage entre l’exigence intellectuelle et l’enracinement spirituel, au service d’une Église toujours en route aux côtés des hommes et femmes de ce temps. Au moment où le nouveau programme du Centre Sèvres paraît en ligne, je vous invite à chercher ce dont vous avez besoin pour nourrir votre foi et alimenter votre service d’Eglise.

Braderie de la bibliothèque du Centre Sèvres : du 1er au 8 juin 2022

Ne manquez pas les quelques milliers d’ouvrages qui seront bradés pendant une semaine, à partir de 1 euro ! Un large panel qui s’étend de la théologie à la philosophie, en passant par l’histoire, la spiritualité, la littérature, la psychologie ou encore les beaux-arts. Les sommes récoltées seront utilisées par la bibliothèque pour l’achat de nouveaux ouvrages.

Podcast café de Sèvres : à vous la parole

Alors que le podcast Café de Sèvres souffle sa première bougie, l’équipe fait le point et sollicite les avis des auditeurs. En 2 minutes top chrono, faites-nous part de vos impressions !