Gaudete

CRECHE Centre Sèvres site
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

« Dirige notre joie vers la joie d’un si grand mystère pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau ». Cette oraison du dimanche de Gaudete rappelle que chaque être est habité par une propension à la joie – peut-être assoupie, peut-être blessée ou même agonisante – mais qui, malgré tout, demeure et peut croître. C’est là le point de départ pour entrer dans les réjouissances de la Nativité : s’appuyer sur la joie présente en nous, qu’elle soit toute pimpante ou bien confuse. Or cette joie se révèle lorsqu’elle s’approche d’un nouveau-né, entièrement vulnérable, couché dans une mangeoire. Car ce petit si fragile convoque en nous ce qu’il y a de plus beau. Voilà comment Dieu entend d’abord rassembler l’humanité.

Que cette joie de Noël, si forte parce que reçue d’un être si faible, s’enracine en chacun de vous, qu’elle grandisse et dépasse tout souci, toute angoisse, toute peur. Qu’elle se déploie également dans vos communautés, vos familles et vos lieux de vie et de travail. Qu’elle entre ainsi, avec vous, au Centre Sèvres, dans son hall, ses couloirs, ses salles de cours et de séminaire, dans les rayons de sa bibliothèque, dans son jardin, ses bureaux, au secrétariat, à la comptabilité, dans l’atelier de reprographie et au service de la communication.

Les fêtes de la Nativité sont aussi celles de notre propre naissance : réjouissons-nous !

Président du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris

Dernières actualités

Interpréter la Bible aujourd’hui : « la plus difficile est préférable »

L’un des principes de la critique de texte est lectio difficilior potior : « La plus difficile est préférable ». Lorsque différents manuscrits sont en conflit, la manière de lire le texte la plus inhabituelle est probablement la plus proche du manuscrit original. Ce principe pourrait-il être une sorte de règle de vie pour nous, théologiens et philosophes du  Centre Sèvres ?

Trois questions à Alix Lame-Bergis, nouvelle directrice de la bibliothèque du Centre Sèvres

Depuis début septembre déjà, Alix Lame-Bergis a pris ses fonctions à la tête de la bibliothèque du Centre Sèvres. Après un parcours dans différents métiers du monde bibliothécaire, en dernier lieu au sein de la Bibliothèque nationale de France (BnF), elle explique le fil rouge qui l’a amenée jusqu’ici.

Rentrée académique : un démarrage plein d’espérance

Le 19 septembre dernier, dans un amphithéâtre plein à craquer, étudiants et enseignants du Centre Sèvres ont assisté à la conférence inaugurale de David d’Hamonville, moine bénédictin de l’abbaye d’En-Calcat, sur le thème : « Entendre la Bonne Nouvelle dans la tempête », avant de célébrer tous ensemble l’eucharistie et de partager un repas fraternel. Cette journée de rassemblement a permis d’inaugurer les sessions de rentrée des différents cycles, et de donner le ton de l’année universitaire à venir.