Explorer les possibilités de formation alliant réflexion et spiritualité

Explorer les possibilités de formation alliant réflexion et spiritualité
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Nous le savons bien, nous avons besoin de mieux comprendre les réalités auxquelles nous adhérons par la foi. D’abord pour nous-mêmes, mais aussi pour ceux que nous rencontrons dans la famille, chez les amis, ou dans l’activité pastorale qui est la nôtre, si nous sommes engagés dans un service d’Eglise. Comme Saint Augustin le disait en commentant le psaume 43 : « Certainement, il faut comprendre pour croire ; et croire pour comprendre. ». De même Jean-Paul II rappelait dans Fides et Ratio : « La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l’esprit humain de s’élever vers la contemplation de la vérité ».

Au Centre Sèvres, nos formations souhaitent favoriser cet alliage entre l’exigence intellectuelle et l’enracinement spirituel, au service d’une Église toujours en route aux côtés des hommes et femmes de ce temps. Au moment où le nouveau programme du Centre Sèvres paraît en ligne, je vous invite à chercher ce dont vous avez besoin pour nourrir votre foi et alimenter votre service d’Eglise.

Pour ne prendre que deux exemples, les formations « croire et comprendre » sous ses différentes formes offrent un beau cadre à ceux qui veulent une formation personnalisée de niveau universitaire, pour une croissance humaine, intellectuelle et spirituelle, dans l’esprit de la pédagogie ignatienne. Cet alliage entre réflexion et spiritualité est aussi particulièrement présent dans la « formation au discernement pastoral dans la dynamique d’Amoris Laetitia ». Cette session est organisée en collaboration avec le centre spirituel Manrèse, à destination des acteurs pastoraux au contact de personnes en situation familiale complexe. Vous verrez qu’il y a bien d’autres possibilités !

N’oublions pas non plus la dernière conférence du cycle « Penser ensemble l’Église après la Ciase » qui aura lieu le 7 juin prochain à la CEF avec pour thème « La situation des abus dans le monde et dans l’Église et les actions entreprises pour y répondre ». Ce premier ensemble de réflexions, essentiel pour notre vie d’Eglise, se poursuivra dans les divers groupes de travail qui ont été mis en place. Là aussi nous aurons besoin d’allier l’intelligence et la foi.

Alain Thomasset, sj

Doyen de la faculté de théologie du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris

Dernières actualités

Interpréter la Bible aujourd’hui : « la plus difficile est préférable »

L’un des principes de la critique de texte est lectio difficilior potior : « La plus difficile est préférable ». Lorsque différents manuscrits sont en conflit, la manière de lire le texte la plus inhabituelle est probablement la plus proche du manuscrit original. Ce principe pourrait-il être une sorte de règle de vie pour nous, théologiens et philosophes du  Centre Sèvres ?

Trois questions à Alix Lame-Bergis, nouvelle directrice de la bibliothèque du Centre Sèvres

Depuis début septembre déjà, Alix Lame-Bergis a pris ses fonctions à la tête de la bibliothèque du Centre Sèvres. Après un parcours dans différents métiers du monde bibliothécaire, en dernier lieu au sein de la Bibliothèque nationale de France (BnF), elle explique le fil rouge qui l’a amenée jusqu’ici.

Rentrée académique : un démarrage plein d’espérance

Le 19 septembre dernier, dans un amphithéâtre plein à craquer, étudiants et enseignants du Centre Sèvres ont assisté à la conférence inaugurale de David d’Hamonville, moine bénédictin de l’abbaye d’En-Calcat, sur le thème : « Entendre la Bonne Nouvelle dans la tempête », avant de célébrer tous ensemble l’eucharistie et de partager un repas fraternel. Cette journée de rassemblement a permis d’inaugurer les sessions de rentrée des différents cycles, et de donner le ton de l’année universitaire à venir.

A voir aussi