Bénir un jardin

Cet été, le jardin du Centre Sèvres a été profondément remodelé, repeuplé, recomposé avec soin. Désormais, on peut s’y installer, auprès de ces vivants silencieux et paisibles, arbustes, touffes, fleurs, fougères et buissons, pour respirer, pour la joie du regard, ou simplement pour leur faire un petit clin d’œil avant d’entrer dans un bâtiment sans terre ni vent ni soleil, comme tous les bâtiments.

Ce lieu est beau. C’est pourquoi il convenait de rendre grâce. C’est ce que nous avons fait, lors de la journée de rentrée, dans une prière inspirée de Laudato si’ :

« Béni sois-tu Seigneur pour ce jardin, béni sois-tu pour ces arbres, ces arbustes, ces fleurs, ces herbes, béni sois-tu pour les insectes qui viendront y butiner et pour les oiseaux qui viendront y chanter.

Béni sois tu pour tous ceux qui ont travaillé pour que cet espace soit beau.

Béni sois-tu pour le soleil, la pluie, le vent qui veilleront sur ces plantes et les feront grandir.

Et vous, les plantes de la terre, apprenez-nous la patience, la confiance en les fleurs et les fruits qui viendront ; partagez-nous quelque chose de la paix qui vous habite et de la joie de faire éclater les bourgeons jusqu’à présent fermés.

Dieu tout puissant, qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures, toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.

Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à les contempler, émerveillés, et à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers toi.

Seigneur, béni ce jardin + Qu’il soit pour tous ceux qui y entreront le signe de ta présence silencieuse, de ta paix et de ton amour. »

Voilà qui met au large. L’académique a bien besoin de cela, non ?

Étienne Grieu
Président du Centre Sèvres Facultés jésuites de Paris