A la lumière de Vatican II

Dans son dernier livre*, Jean Vanier écrit :

« Sans la transformation réelle et profonde de nos coeurs, la foi ne change rien à la vie, elle n’engendre pas une vision nouvelle ni un monde nouveau. Cette transformation par la rencontre du pauvre et des personnes vulnérables est à la fois mystique, sociale et profondément humaine. Il nous faut penser une nouvelle sagesse, de nouvelles façons de vivre à partir de cette expérience.

 

Je trouve que nous vivons un moment favorable. Nos sociétés ne vont pas bien, les crises se multiplient. Certains pensent qu’elles nous empêchent de trouver le chemin d’espérance. Mais au contraire, nous arrivons peut-être à un moment propice pour penser le monde d’une manière nouvelle, pour sortir de visions périmées et pour être créatifs. »

::

*Les signes des temps à la lumière de Vatican II, éditions Albin Michel, p. 138