Interpréter la Bible aujourd’hui : « la plus difficile est préférable »

Peter GALLAGHER

L’un des principes de la critique de texte est lectio difficilior potior : « La plus difficile est préférable ». Lorsque différents manuscrits sont en conflit, la manière de lire le texte la plus inhabituelle est probablement la plus proche du manuscrit original. Ce principe pourrait-il être une sorte de règle de vie pour nous, théologiens et philosophes du  Centre Sèvres ?

Bienvenue à Marie Eudoxie de Montmarin, nouvelle secrétaire générale du Centre Sèvres

Depuis la rentrée nous avons une nouvelle secrétaire générale, Marie-Eudoxie de Montmarin. Je lui souhaite la bienvenue ! Bienvenue aussi aux nombreux étudiants qui nous rejoignent en cette rentrée, signe de la vitalité du Centre Sèvres. Je vous donne rendez-vous pour la journée de rentrée académique, le lundi 19 septembre, avec une conférence inaugurale du Frère David-Marc d’Hamonville (de l’abbaye d’En Calcat) qui interviendra sur le thème : « Entendre la Bonne Nouvelle dans la tempête ».

« Ce sont donc des hommes et des femmes qui rendent ce lieu unique… »

Portrait d'Anne de Richecour

Secrétaire générale du Centre Sèvres pendant trois ans, Anne de Richecour revient sur cette expérience hors norme, marquée par de multiples chamboulements, dont l’irruption du Covid. Une période aussi riche de rencontres et de projets en tous genres. Elle transmet la suite à Marie Eudoxie de Montmarin, qui prendra sa suite en septembre prochain.

Au service de l’Eglise et de la société

Dans notre monde en pleine mutation, le Centre Sèvres est plus que jamais relancé dans sa vocation fondamentale. Elle consiste à former des étudiants qui préparent des diplômes canoniques en philosophie et en théologie, ainsi qu’un large public d’auditeurs, qui désirent acquérir des repères pour penser et agir dans l’Église et le monde qui vient, dans l’esprit de la pédagogie ignatienne. Pour honorer sa mission, le Centre Sèvres présente au programme 2022-23 quelques 350 propositions ouvertes au public…

Explorer les possibilités de formation alliant réflexion et spiritualité

Nous le savons bien, nous avons besoin de mieux comprendre les réalités auxquelles nous adhérons par la foi. Au Centre Sèvres, nos formations souhaitent favoriser cet alliage entre l’exigence intellectuelle et l’enracinement spirituel, au service d’une Église toujours en route aux côtés des hommes et femmes de ce temps. Au moment où le nouveau programme du Centre Sèvres paraît en ligne, je vous invite à chercher ce dont vous avez besoin pour nourrir votre foi et alimenter votre service d’Eglise.

C’est la Pâque du Seigneur

Portrait Etienne Grieu

L’interminable épisode de la pandémie qui nous a profondément bouleversé semblait devoir enfin se clore, voici qu’arrive, avec une brutalité extrême, le drame de la guerre en Ukraine, ramenant au premier plan les souvenirs terribles des dévastations en Europe. Décidément, notre monde vacille de tous côtés. Qui peut nous aider à garder l’espérance ?

Etudier pour connaître Dieu, source de paix

Peter GALLAGHER

Nos études sont un effort pour nous permettre de connaître Dieu, qui est la source de la paix. Concentrés sur ce travail, nous ne négligeons ni n’oublions l’Ukraine. Nous apportons notre modeste contribution à la création des conditions dans lesquelles les troubles pourraient prendre fin…

Recommandations de la CIASE

Depuis la remise du rapport de la Ciase (commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église) ses conclusions et recommandations sont l’objet d’examens. La Ciase ne prétend pas se substituer à l’Église mais faire des propositions de réflexion qu’il est de notre responsabilité d’approfondir. C’est pourquoi, prenant au sérieux ces recommandations, le Centre Sèvres s’unit aux deux autres institutions de recherche théologiques de Paris (Bernardins et Institut Catholique) pour proposer une série de quatre conférences, ouvertes à tous.

Il n’est pas facile d’écouter jusqu’au bout…

En octobre dernier le pape François a ouvert la démarche qui doit contribuer à un Synode mondial sur la synodalité. Chacun est invité, personnellement et collectivement à participer à cette réflexion. Reconnaissons-le, il ne nous est pas facile d’écouter les autres jusqu’au bout, de dialoguer avec ceux qui ne partagent pas notre sensibilité ecclésiale, notre posture pastorale ou nos opinions sur des sujets brûlants.

Regarder la crèche de Noël et voir au-delà

A l’image d’Ignace de Loyola contemplant la naissance du Christ, rendus humbles par la grandeur de ce que nous avons appris au cours de cette année chargée, nous attendons avec impatience la suite. A la fois la sagesse que nous voulons acquérir et la disponibilité généreuse que nous aimerions vivre.