La peur et le courage de parler

Parler, voilà un acte à la fois tellement simple et tellement compliqué. La parole est bien ce qui appartient en propre à un individu et dont il devra rendre compte. Elle peut blesser mais elle peut aussi relever. « Parler avec le cœur » comme le propose le Pape François régulièrement, peut nous effrayer : que va penser l’autre ? est-ce qu’il va toujours m’aimer ? puis-lui dire cela ? Nous chercherons ensemble comment désaliéner ce cœur afin qu’il parle sous le souffle de l’Esprit.

Soirée autour du livre de Benoît Vermander « Comment lire les classiques chinois ? »

Benoît Vermander, jésuite qui enseigne l’anthropologie religieuse et l’herméneutique des classiques chinois à l’université de Fudan, à Shanghai, depuis de nombreuses années, présentera sa manière, très originale, de lire les classiques chinois. John Lagerwey et Marc Kalinowski partageront ensuite le temps de la réflexion, à partir de la nouvelle donne que représentent les manuscrits trouvés par des archéologues et à partir de leur propre lecture de ces textes fondamentaux.

Soirée autour du livre de François Jullien : « Moïse ou la Chine. Quand ne se déploie pas l’idée de Dieu »

François Jullien est un ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de l’université (1974), docteur es lettres et professeur à l’Université Paris Diderot. Traduit dans de nombreuses langues, il vient de publier « Moïse ou la Chine : Quand ne se déploie pas l’idée de Dieu ». Dans son livre, Jullien s’interroge sur « l’écart » impliqué par des partis pris de la pensée au cours de l’histoire qui ont conduit à rendre vertigineuse la pensée de Dieu en Europe alors qu’elle s’est résorbée dans la tradition chinoise.

Bifurquer, désobéir ou s’encarter : faut-il choisir ?

Les actions de désobéissance civiles par des militants écologistes se multiplient, les diplômés refusent d’intégrer les grandes entreprises, les partis politiques sont désertés par les jeunes : où s’engager pour faire changer les choses ? Avec des témoins de différents milieux, à l’aide du regard d’une chercheure, nous creuserons ensemble l’opportunité des différentes formes d’engagement face aux défis de ce siècle.

Conférence et projection du documentaire « La Terre Noire »

En lien avec l’exposition « Les textures de l’encre », Michèle Leung présente dans son moyen métrage, « La Terre Noire », les gestes techniques et la transformation de cette matière, trop peu connue, ainsi que le travail des artisans de Tayu Ink (dayouzhimo), dernière fabrique artisanale de bâtons d’encre à Taïwan.

[Exposition] « Les textures de l’encre » de Michèle Leung

Cette présentation tripartite est le résultat d’une enquête de terrain menée entre 2019 et 2020 à Tayu Ink (dayouzhimo), dernière fabrique artisanale de bâtons d’encre à Taïwan, aujourd’hui située dans le district de Luzhou. « Les Textures de l’Encre » vise à faire connaître le processus de fabrication de l’encre, depuis le mélange des matières jusqu’aux finitions décoratives, afin de mettre en lumière ce qu’est l’encre.

La « Voie royale » : journée d’hommage à Léon Vandermeersch

La journée d’hommage au grand sinologue français Léon Vandermeersch (1928-2021) sera l’occasion de présenter son ouvrage : « Wangdao ou La voie royale », travail magistral sur la culture rituelle et la divination dans la Chine des Shang et des Zhou, et ses thèses particulièrement fécondes sur les modes de raisonnements et d’écriture chinois et occidental.