Algérie 2019, jeunesse et vieux problèmes

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Ethique Publique

Soirée Mardi d’éthique publique du 3 décembre 2019.

Avec la participation de :

• Alexis Jenni a reçu le prix Goncourt 2011 pour son premier roman, L’Art français de la guerre (Gallimard). En 2016, il a publié avec Benjamin Stora Les Mémoires dangereuses (De l’Algérie coloniale à la France d’aujourd’hui, Albin Michel)), et en 2019, Féroces infirmes (Gallimard) un texte sur la Guerre d’Algérie, ce passé qui ne veut pas passer.
• Benjamin Stora est professeur des universités. Il enseigne l’histoire du Maghreb contemporain (XIXe et XXe siècles), les guerres de décolonisation, et l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe à l’Université Paris XIII et à l’INALCO (Langues Orientales, Paris). Président du Conseil d’orientation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (Porte Dorée, à Paris), il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’Algérie et la mémoire coloniale.

Soirée animée par Jean-Luc Pouthier et François Euvé, en partenariat avec la revue Études et RCF.

 

Derniers replays

Bifurquer, désobéir ou s’encarter : faut-il choisir ?

Les actions de désobéissance civiles par des militants écologistes se multiplient, les diplômés refusent d’intégrer les grandes entreprises, les partis politiques sont désertés par les jeunes : où s’engager pour faire changer les choses ? Avec des témoins de différents milieux, à l’aide du regard d’une chercheure, nous creuserons ensemble l’opportunité des différentes formes d’engagement face aux défis de ce siècle.

Rencontre autour du livre d’Olivier Boulnois, Saint Paul et la philosophie

L’auteur, Olivier Boulnois, est directeur d’études à l’EPHE. Ses travaux portent sur la philosophie médiévale et l’histoire de la métaphysique.
Paul est de part en part juif et grec. C’est à partir de cette double identité qu’il renouvelle les concepts fondamentaux de l’existence. Tel est l’argument du nouvel ouvrage d’Olivier Boulnois.

Ukraine : écouter nos peurs ?

Le retour d’un conflit armé de grande envergure aux portes de l’Europe, avec ses répercussions économiques inédites et ses suites géopolitiques très incertaines, a l’effet d’un réveil douloureux après une parenthèse enchantée. La guerre, c’était pour les autres…

A voir aussi