Rentrée 2021 : avez-vous pensé au pass sanitaire ?

Rentrée 2021 : avez-vous pensé au pass sanitaire ?
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En tant qu’établissement recevant du public et pour lutter ensemble contre l’épidémie de coronavirus, le Centre Sèvres demande à tous ses visiteurs (employés, enseignants, étudiants et auditeurs) la présentation du pass sanitaire, soit une certification de vaccination valide, ou à défaut, un test PCR ou antigénique négatif à renouveler tous les 2 jours. Le certificat de vaccination étant valide une semaine après la seconde injection, cela doit être pris en compte relativement à votre date de venue au Centre Sèvres. Nous vous invitons à prendre vos dispositions en prévision de la rentrée.

Le vaccin ou le test ne garantissant pas une immunité totale, pour limiter les risques de transmission de la Covid-19, nous vous remercions de respecter scrupuleusement les mesures mises en place pendant les cours et les pauses, et de veiller à appliquer les gestes barrières et respecter la distanciation physique. Même en extérieur, il convient de rester vigilant !

Cas contact, contamination, que faire ?

Dans tous les cas, prévenez dès que possible la direction du Centre Sèvres : secretaire.generale[at]centresevres.com. Prévenez également vos enseignants.

Si vous présentez un ou plusieurs symptômes (fièvre, rhume, toux, troubles digestifs, perte odorat/goût…)

  • Ne venez pas au Centre Sèvres.
  • Prenez contact avec votre médecin traitant.

Si vous êtes un cas contact avéré (= contact de plus de 15 minutes sans masque, à moins d’un mètre, dans les 48 h précédentes, avec une personne positive)

  • Vous devrez vous faire tester (soit immédiatement si la personne positive habite avec vous, sinon 7 jours après le contact) et vous isoler à votre domicile.
  • Si votre test est positif vous serez confiné(e) à votre domicile pendant 7 jours à compter du résultat, avec un positionnement soit en télétravail (si le métier le permet), soit en arrêt.

Si vous êtes un cas contact potentiel (contact de plus de 15 minutes sans masque, à moins d’un mètre, dans les 48 h précédentes, avec une personne qui attend ses résultats)

  • Vous pouvez venir au Centre Sèvres dans l’attente du résultat du test en respectant scrupuleusement les gestes barrières, qui seuls permettent de se protéger et de protéger les personnes côtoyées.
  • Vous devez :
    • vous isoler pour les pauses dont le déjeuner,
    • porter votre masque jetable correctement et sans discontinuer (avec changement de masque entre le matin et l’après-midi),
    • vous laver fréquemment les mains

 

 

Dernières actualités

Le Centre Sèvres recrute un(e) hôte(sse) d’accueil

Situé dans les locaux du Centre Sèvres (Paris 6è), le poste est proposé en CDI à compter du 1er septembre 2022. Au sein d’une équipe administrative dynamique et polyvalente, l’hôte(sse) d’accueil est à l’interface entre les publics très variés du Centre Sèvres : auditeurs, étudiants, religieux, laïcs, partenaires… Aisance relationnelle, rigueur et capacité d’adaptation sont les qualités qui vous permettront de vous épanouir dans ce poste.

Au service de l’Eglise et de la société

Dans notre monde en pleine mutation, le Centre Sèvres est plus que jamais relancé dans sa vocation fondamentale. Elle consiste à former des étudiants qui préparent des diplômes canoniques en philosophie et en théologie, ainsi qu’un large public d’auditeurs, qui désirent acquérir des repères pour penser et agir dans l’Église et le monde qui vient, dans l’esprit de la pédagogie ignatienne. Pour honorer sa mission, le Centre Sèvres présente au programme 2022-23 quelques 350 propositions ouvertes au public…

Tribune : « Les sciences humaines sont indispensables à la réflexion sur les abus, la liturgie ou la place des femmes »

Dans le contexte du synode, un collectif d’enseignants membres des facultés de théologie et de philosophie explique la pédagogie du Centre Sèvres pour former les acteurs de l’Église. Ils plaident pour l’intérêt de la pratique de la disputatio et l’absolue nécessité de s’appuyer sur les sciences humaines.