Braderie de l’Avent : – 50% sur les Editions facultés jésuites de Paris

Braderie de l’Avent : – 50% sur les Editions facultés jésuites de Paris
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Du 1er au 16 décembre, faites le plein de livres de théologie à petits prix ! Les Editions facultés jésuites de Paris vous offrent 50% de réduction sur une large sélection de titres, en vente à l’espace librairie du Centre Sèvres.

Vous pouvez voir les ouvrages ici : e-boutiquecentresevres.com (la promotion est appliquée sur place uniquement).

Parmi les titre en solde :

  • Augustin dans la pensée de Paul Ricoeur
  • Paul Ricoeur : mal et pardon
  • Création littéraire et recherche de l’absolu
  • Bach, Le Baroque luthérien
  • Michel de Certeau, le voyage de l’œuvre
  • La pensée sociale du Pape François
  • La voie libre, Théologie du franc-parler

 

 

Dernières actualités

Le Centre Sèvres recrute un(e) assistant(e) de communication (stage fin d’études)

Situé dans les locaux du Centre Sèvres (Paris 6è), le poste est proposé à compter du 2 janvier 2023. Au sein d’une équipe communication dynamique et polyvalente, l’assistant(e) de communication accompagnera en particulier le projet de refonte de l’identité visuelle de l’établissement et la valorisation de l’offre de formation numérique. Curiosité, sens du service, aisance rédactionnelle et maîtrise des enjeux de communication institutionnelle sont les atouts nécessaires pour réussir à ce poste.

Le Centre Sèvres recrute un(e) hôte(sse) d’accueil

Situé dans les locaux du Centre Sèvres (Paris 6è), le poste est proposé en CDD à compter du 2 janvier 2023. Au sein d’une équipe administrative dynamique et polyvalente, l’hôte(sse) d’accueil est à l’interface entre les publics très variés du Centre Sèvres : auditeurs, étudiants, religieux, laïcs, partenaires… Aisance relationnelle, rigueur et capacité d’adaptation sont les qualités qui vous permettront de vous épanouir dans ce poste.

Scandale des abus : quel chemin au milieu des ruines ?

De scandale en scandale, la « crise des abus » n’en finit pas de confronter l’Eglise à ce qu’il y a de pire en elle. Elle est touchée en plein cœur : la confiance est un fondamental de la vie chrétienne, sans doute même le fondamental. Et les chrétiens se sentent d’autant plus trahis et désorientés qu’ils avaient vraiment confiance dans les pasteurs mis en cause. Si ceux-là ont pu agir ainsi, qui peut-on croire ?