Le Père Stan Swamy : un oiseau libéré chante au ciel

Fr-Stan Swamy Inde
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Nous avons appris le décès du Père Stan Swamy, survenu le 5 juillet, alors qu’il avait été placé en détention depuis neuf mois. Il avait 84 ans.

Stan Swamy était un jésuite indien très engagé dans la défense des populations marginalisées en Inde. Il a été accusé de collaboration avec la guérilla Naxalite, ce qu’il a toujours récusé avec la plus grande énergie, de même qu’il n’a jamais cru un instant en la lutte armée pour obtenir l’égalité des droits. L’Eglise en Inde, et la Compagnie de Jésus sont très touchées par ce décès, et par les circonstances.

Toute l’équipe du Centre Sèvres s’associe à leur peine mais aussi à l’espérance soulevée par les combats pacifiques pour la promotion des populations marginalisées.

Hommage du père Xavier Jeyaraj, sj

Le Père Stan Swamy : un oiseau libéré chante au ciel

« Nous avons la douleur de vous informer que le Père Stan Swamy SJ, âgé de 84 ans, est entré dans sa demeure éternelle le 5 juillet 2021 à 13h30 (heure indienne) à l’hôpital Holy Family de Mumbai, en Inde.

Stan était vraiment un prophète qui a vécu pleinement sa vie pour les autres, en particulier pour les adivasis, les dalits et les autres communautés marginalisées. Alors qu’il était en prison, il a dit : « Un oiseau en cage peut encore chanter » et a semé l’espoir dans le cœur de chacun.Aujourd’hui, c’est un oiseau libéré qui chante depuis le ciel, appelant chacun d’entre nous à garder vivant cet espoir d’une véritable libération de l’injustice, de l’oppression et du déni de droits.

Stan est devenu un gardien de la conscience et a réveillé l’espoir en chacun. Nous nous souvenons et remercions tous ceux qui ont prié, fait campagne et plaidé pour lui et pour tous ceux qui, dans des cas similaires, sont privés de leur dignité humaine et de leurs droits.

Nous remercions sincèrement Dieu pour la vie du père Stan Swamy, qui s’est brisé et a souffert pour que d’autres puissent avoir la vie, la vie en abondance. Nous sommes convaincus qu’il ne sera pas « un spectateur silencieux, même depuis le ciel ». Il continuera à se tenir aux côtés de chacun d’entre nous pour nous aider à « dire la vérité au pouvoir » et à consacrer nos vies aux pauvres et aux marginalisés.

Que Dieu nous accompagne et nous aide à vivre pleinement nos vies et, à l’exemple de Stan, à nous tenir aux côtés des marginalisés et des pauvres dans notre quête de justice, d’égalité et de liberté !

Unissons-nous pour remercier Dieu pour la vie de Stan ! »

Xavier Jeyaraj, SJ

 

Lire l’hommage sur le site du secrétariat jésuite pour la justice sociale et l’écologie

Lire l’homélie de la messe commémorative du décès du père Swamy, le 10 juillet à Rome  (en anglais)

Voir la vidéo de la cérémonie commémorative (extrait) : « Stan, a prophet of our times « 

 

Dernières actualités

Au service de l’Eglise et de la société

Dans notre monde en pleine mutation, le Centre Sèvres est plus que jamais relancé dans sa vocation fondamentale. Elle consiste à former des étudiants qui préparent des diplômes canoniques en philosophie et en théologie, ainsi qu’un large public d’auditeurs, qui désirent acquérir des repères pour penser et agir dans l’Église et le monde qui vient, dans l’esprit de la pédagogie ignatienne. Pour honorer sa mission, le Centre Sèvres présente au programme 2022-23 quelques 350 propositions ouvertes au public…

Tribune : « Les sciences humaines sont indispensables à la réflexion sur les abus, la liturgie ou la place des femmes »

Dans le contexte du synode, un collectif d’enseignants membres des facultés de théologie et de philosophie explique la pédagogie du Centre Sèvres pour former les acteurs de l’Église. Ils plaident pour l’intérêt de la pratique de la disputatio et l’absolue nécessité de s’appuyer sur les sciences humaines.

« Humanisme et politique » : un diplôme universitaire au service de l’intérêt général

Lancé il y a un an, le parcours «Humanisme et politique» a fait ses preuves. Après une première promotion d’une quarantaine d’étudiants, le cycle a obtenu le statut de « diplôme universitaire ». Fruit d’une coopération originale entre le cercle Esprit civique, le Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris, l’Université catholique de Lille et le Campus de la Transition, il revisite les fondements théoriques et pratiques de la vie politique pour (re)fonder l’engagement au service de l’intérêt général.