Disputes philosophiques inter-universités à la Sorbonne : les étudiants du Centre Sèvres relèvent le défi

Affiche de la dispute du 5 avril
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A l’heure des fake news et de l’invective, du buzz sur les réseaux sociaux, le Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris se mobilise pour former et donner goût à l’art du débat argumenté. L’un des piliers de sa pédagogie, la « disputatio », joute oratoire née dans le Paris universitaire du Moyen-Âge, vise ainsi à mobiliser les connaissances et l’écoute de l’autre pour défendre un point de vue de façon constructive. Cette méthode sera à l’honneur de la dispute philosophique publique organisée par l’association Disputatio contemporaine, le 5 avril prochain, de 19h à 22h dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne.

L’événement est ouvert à tous, en participation libre. S’inscrire

Une rencontre intergénérationnelle

Animé par trois philsophes : Jean-Claude MILNER, linguiste, philosophe et essayiste ; Meriam KORICHI, docteur en philosophie et organisatrice des nuits de la philosophie, et Guilhem CAUSSE, jésuite, docteur en philosophie et enseignant au Centre Sèvres, l’événement rassemblera des élèves de terminale du Lycée de La Légion d’Honneur à Saint-Denis et du Lycée Maurice Utrillo à Stains ; des étudiants du Centre Sèvres, des universités de Paris I et Paris IV ; des enseignants de philosophie, et professionnels de divers horizons. Des séances de préparation et d’entraînement ont déjà commencé, pour offrir la meilleure qualité de débat possible le moment venu.

Une joute stimulante et interactive

À la veille des élections présidentielles, Jean-Claude Milner exposera sa pensée sur les fragilités de notre système démocratique. Chaque question qu’il soulèvera sera disputée par deux groupes de lycéens et d’étudiants, tirés au sort pour défendre les arguments pour ou contre. À l’issue de chaque dispute un jury désignera le groupe le plus convaincant, puis Jean-Claude Milner improvisera une synthèse à partir des disputes auquel il a assisté. Durant la préparation des groupes de disputants, des lectures et des ateliers seront proposés au public.

En savoir plus sur la disputatio : consulter le site de l’association Disputation contemporaine

 

Dernières actualités

Interpréter la Bible aujourd’hui : « la plus difficile est préférable »

L’un des principes de la critique de texte est lectio difficilior potior : « La plus difficile est préférable ». Lorsque différents manuscrits sont en conflit, la manière de lire le texte la plus inhabituelle est probablement la plus proche du manuscrit original. Ce principe pourrait-il être une sorte de règle de vie pour nous, théologiens et philosophes du  Centre Sèvres ?

Trois questions à Alix Lame-Bergis, nouvelle directrice de la bibliothèque du Centre Sèvres

Depuis début septembre déjà, Alix Lame-Bergis a pris ses fonctions à la tête de la bibliothèque du Centre Sèvres. Après un parcours dans différents métiers du monde bibliothécaire, en dernier lieu au sein de la Bibliothèque nationale de France (BnF), elle explique le fil rouge qui l’a amenée jusqu’ici.

Rentrée académique : un démarrage plein d’espérance

Le 19 septembre dernier, dans un amphithéâtre plein à craquer, étudiants et enseignants du Centre Sèvres ont assisté à la conférence inaugurale de David d’Hamonville, moine bénédictin de l’abbaye d’En-Calcat, sur le thème : « Entendre la Bonne Nouvelle dans la tempête », avant de célébrer tous ensemble l’eucharistie et de partager un repas fraternel. Cette journée de rassemblement a permis d’inaugurer les sessions de rentrée des différents cycles, et de donner le ton de l’année universitaire à venir.

A voir aussi