Certification : Qualiopi salue la très haute qualité de formation au Centre Sèvres

Logo certification Qualiopi fond blanc bd 2020
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Certification

Qualiopi salue la très haute qualité de formation au Centre Sèvres

Anticipant de plus d’un an le délai légal à l’échelle nationale, le Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris a obtenu dès le 16 novembre 2020 la certification Qualiopi. Les conclusions de l’audit soulignent la haute qualité de l’offre de l’établissement, dont les nombreux points forts amènent les étudiants à tirer le meilleur profit possible de leur formation. Cette certification constitue une étape déterminante dans le développement de la formation continue, en vue de rendre certains cours éligibles au compte personnel de formation (CPF).

 

L’offre de formation passée au criblelogo certification Qualiopi 2020 mention legale

Lors d’une journée complète d’audit, les cursus diplômant du Centre Sèvres ont été passés au crible d’indicateurs concernant la pédagogie et l’organisation des cours, mais aussi la qualité des locaux, la composition de l’équipe enseignante, les retours de satisfaction des étudiants, la gouvernance… Le bilan de cette analyse a été étudié en commission par un organisme certificateur indépendant (I.Cert), accrédité par le Comité français d’accréditation (Cofrac). Délivrée pour quatre ans, la certification Qualiopi du Centre Sèvres fera l’objet d’un audit de suivi à mi-parcours.

 

8 points forts, 1 objectif : le CPF

« Je n’ai constaté quasiment aucun écart avec les critères d’audit, là où les organismes de taille équivalente au Centre Sèvres sont d’habitude beaucoup moins exemplaires, souligne Fabrice Tirel, évaluateur mandaté par I.Cert. L’auditeur a relevé notamment huit points forts, dont l’accompagnement personnalisé des étudiants, les ressources pédagogiques à disposition ou encore l’enrichissement des enseignements par les activités de recherche. « Cette reconnaissance montre les fruits d’un travail collectif de longue haleine, que nous avons poursuivi malgré les contraintes liées à la Covid-19, explique Christophe Pichon, enseignant et pilote du projet Qualiopi au Centre Sèvres. La certification va nous permettre d’accueillir davantage d’actifs dans le cadre de la formation continue. Notre objectif à présent est d’ouvrir l’accès de certains cours au compte personnel de formation (CPF), si important pour le financement de formations pour les salariés. »

 

Plus d’un an d’avance

Avec plus de 75 000 organismes concernés, le marché de la formation professionnelle en France se caractérise par une grande hétérogénéité dans la qualité des pratiques. Pour y remédier, l’Etat a rendu obligatoire la certification des dispensateurs de formation souhaitant bénéficier des fonds de la formation professionnelle. Tous les organismes devront être certifiés Qualiopi au 1er janvier 2022 (date initialement prévue au 1er janvier 2021, reportée en raison de l’épidémie de Covid-19). La démarche du Centre Sèvres s’inscrit donc avec plus d’un an d’avance dans l’évolution nationale .

 

En savoir plus :

 

Dernières actualités

Interpréter la Bible aujourd’hui : « la plus difficile est préférable »

L’un des principes de la critique de texte est lectio difficilior potior : « La plus difficile est préférable ». Lorsque différents manuscrits sont en conflit, la manière de lire le texte la plus inhabituelle est probablement la plus proche du manuscrit original. Ce principe pourrait-il être une sorte de règle de vie pour nous, théologiens et philosophes du  Centre Sèvres ?

Trois questions à Alix Lame-Bergis, nouvelle directrice de la bibliothèque du Centre Sèvres

Depuis début septembre déjà, Alix Lame-Bergis a pris ses fonctions à la tête de la bibliothèque du Centre Sèvres. Après un parcours dans différents métiers du monde bibliothécaire, en dernier lieu au sein de la Bibliothèque nationale de France (BnF), elle explique le fil rouge qui l’a amenée jusqu’ici.

Rentrée académique : un démarrage plein d’espérance

Le 19 septembre dernier, dans un amphithéâtre plein à craquer, étudiants et enseignants du Centre Sèvres ont assisté à la conférence inaugurale de David d’Hamonville, moine bénédictin de l’abbaye d’En-Calcat, sur le thème : « Entendre la Bonne Nouvelle dans la tempête », avant de célébrer tous ensemble l’eucharistie et de partager un repas fraternel. Cette journée de rassemblement a permis d’inaugurer les sessions de rentrée des différents cycles, et de donner le ton de l’année universitaire à venir.