« Le nec plus ultra c’est le tutorat »

Photo de l'interview de Christel Lahaussois poru el podcast Café de Sèvres
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Christel Lahaussois, APS à l’école Saint Louis de Gonzague, a suivi en 2021-22 le cursus Croire & Comprendre Laudato si‘. Interviewée par Isabelle de la Garanderie dans le podcast Café de Sèvres (13’40 »), elle témoigne de ce qui l’a particulièrement marquée au cours de la formation :

« On a passé une très belle année, au-delà de toutes mes attentes. On était très nourris intellectuellement grâce aux intervenants, qui sont exceptionnels et tous très différents. J’ai beaucoup aimé tous les échanges qu’on a pu avoir. Les débats. Pendant la formation, on travaille beaucoup en petits groupes, on échange, on débat. Les participants viennent d’horizons très différents, c’est une grande richesse, qui nous ouvre. Je dirais que l’ouverture vient par ce qu’on apprend, par les échanges avec les autres élèves, et aussi avec les professeurs qui sont très accessibles et très présents. Le nec plus ultra c’est le tutorat. Tout les mois, on se rencontrait en petits groupes avec nos tuteurs pour faire le point, avancer sur nos projets. C’est vraiment un luxe ! J’ai beaucoup aimé également le groupe de lecture mensuel. Le fait de se retrouver chaque mois autour de différents livres qu’on avait lus, de les rattacher aux cours, rendait les choses très concrètes. En un mot, je dirais que cette formation est enthousiasmante, qu’elle ouvre. »

Dernières actualités

Fermeture estivale et horaires de septembre

Pendant la période estivale, le Centre Sèvres ferme ses porte. Retrouvez ici les dates et horaires d’ouverture/fermeture jusqu’à fin septembre.

Tribune : La nécessaire formation des chrétiens à l’écologie intégrale

À la suite du cycle de consultations sur la conversion écologique de la Conférence des évêques de France, les enseignants de la formation « Croire et comprendre Laudato si’ » du Centre Sèvres, dont François Euvé et Cécile Renouard, reviennent sept ans après la publication de l’encyclique du pape François sur le défi de la formation des chrétiens aux questions écologiques.

« Ce sont donc des hommes et des femmes qui rendent ce lieu unique… »

Secrétaire générale du Centre Sèvres pendant trois ans, Anne de Richecour revient sur cette expérience hors norme, marquée par de multiples chamboulements, dont l’irruption du Covid. Une période aussi riche de rencontres et de projets en tous genres. Elle transmet la suite à Marie Eudoxie de Montmarin, qui prendra sa suite en septembre prochain.

A voir aussi