La crise des abus : quelles conversions pour l’Église ? P. Stéphane JOULAIN

La crise des abus : quelles conversions pour l’Église ? P. Stéphane JOULAIN
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Le P. Stéphane Joulain devait animer une soirée au Centre Sèvres, jeudi 19 mars, sur le thème « La crise des abus : quelle conversion pour l’Eglise ? », ainsi qu’une journée d’étude le samedi 21 mars, intitulée « La parole contre les abus ». Stéphane Joulain, est Père Blanc, il est un des spécialistes de la question des abus sexuels dans l’Eglise. Il a publié récemment Combattre l’abus sexuel des enfants (DDB, 2018). N’ayant pu intervenir à cause des mesures de confinement, il nous a proposé un texte ; ce dont nous le remercions très chaleureusement.

 

À l’occasion de la rencontre au Vatican en février 2019 à laquelle le pape François avait convoqué tous les présidents des conférences épiscopales, plusieurs victimes donnèrent leurs témoignages. Parmi celles-ci, on demanda à une jeune femme ce qu’elle souhaiterait dire aux évêques rassemblés, voici ce qu’elle leur a dit :

« Il faut dire qu’aimer sincèrement, c’est aimer gratuitement. Quand on aime quelqu’un, on pense à son avenir, on pense à son bien-être. On n’abuse pas de la personne comme ça. Et il faut dire que les prêtres, les religieux, ont les moyens pour aider et ils ont aussi les moyens pour détruire. Il faut qu’ils se comportent en responsables, en personnes avisées. »

Lire l’article 

Dernières actualités

Interpréter la Bible aujourd’hui : « la plus difficile est préférable »

L’un des principes de la critique de texte est lectio difficilior potior : « La plus difficile est préférable ». Lorsque différents manuscrits sont en conflit, la manière de lire le texte la plus inhabituelle est probablement la plus proche du manuscrit original. Ce principe pourrait-il être une sorte de règle de vie pour nous, théologiens et philosophes du  Centre Sèvres ?

Trois questions à Alix Lame-Bergis, nouvelle directrice de la bibliothèque du Centre Sèvres

Depuis début septembre déjà, Alix Lame-Bergis a pris ses fonctions à la tête de la bibliothèque du Centre Sèvres. Après un parcours dans différents métiers du monde bibliothécaire, en dernier lieu au sein de la Bibliothèque nationale de France (BnF), elle explique le fil rouge qui l’a amenée jusqu’ici.

Rentrée académique : un démarrage plein d’espérance

Le 19 septembre dernier, dans un amphithéâtre plein à craquer, étudiants et enseignants du Centre Sèvres ont assisté à la conférence inaugurale de David d’Hamonville, moine bénédictin de l’abbaye d’En-Calcat, sur le thème : « Entendre la Bonne Nouvelle dans la tempête », avant de célébrer tous ensemble l’eucharistie et de partager un repas fraternel. Cette journée de rassemblement a permis d’inaugurer les sessions de rentrée des différents cycles, et de donner le ton de l’année universitaire à venir.