Faire réussir la création, François EUVE, sj

L’appel à préserver la nature interroge une théologie chrétienne de la création. Celle-ci procède d’une liberté créatrice qui engage le monde dans une histoire risquée. Le christianisme peut rejoindre la sensibilité écologique actuelle à condition de reconnaître une dynamique créatrice sans cultiver la nostalgie d’une nature idéale.

Lire l’article
Revue Études, août 2015