Au rythme de la présence : « Sans appui et pourtant appuyé » – Philippe CHARRU

« Sans appui et pourtant appuyé », cette expression de Jean de la Croix touche au plus près sa relation à Dieu. Le véritable appui est éprouvé comme celui qu’on ne tient pas et le comble de la présence est donné à qui ne retient pas. L’insaisissable mobilité de la musique conduit au plus loin de ces paradoxes.

Lire la suite de l’article paru dans la revue Etudes (février 2011)