Actualités du Centre Sèvres

Pour vivre une hospitalité citoyenne – Véronique ALBANEL

La « crise migratoire » alimente nos peurs et nous submerge parfois d’émotions. Pour donner toutes ses chances à une hospitalité citoyenne, il paraît nécessaire de chercher quelque lumière du côté de l’histoire et de la tradition philosophique.

En savoir plus

Faire réussir la création, François EUVE, sj

L’appel à préserver la nature interroge une théologie chrétienne de la création. Celle-ci procède d’une liberté créatrice qui engage le monde dans une histoire risquée. Le christianisme peut rejoindre la sensibilité écologique actuelle à condition de reconnaître une dynamique créatrice sans cultiver la nostalgie d’une nature idéale.

En savoir plus

De l’isolement à la solitude, Denis VASSE, sj

L’homme d’aujourd’hui a beaucoup de mal à trouver le chemin de la solitude, le chemin qui le mène à lui-même, au monde et à Dieu. 
L’homme moderne a beaucoup de mal à être seul. Paradoxalement, il éprouve autant de difficultés à entrer en relation véritable avec ses plus proches qu’à supporter la solitude.

En savoir plus
Etienne GRIEU confiné recteur du Centre Sèvres

Suspens

Avec le confinement tout est comme suspendu, tout s’arrête et s’étire dans le temps, tendu seulement vers ce signe incertain d’un redémarrage qui viendra bien un jour… Le suspens fait découvrir que tout n’est pas plein, que la vie n’est pas saturée. Les espaces vides peuvent effrayer, mais ils appellent aussi l’exploration, l’étonnement, la découverte. Et puis ce sont des lieux où ça résonne. Nous allons entrer dans les fêtes de Pâques dans un tel suspens. Expérience, après tout, bien ajustée à ce mystère où tout s’est arrêté, où la création a retenu son souffle, avant de recueillir celui du Fils.

En savoir plus

Attachement et détachement – extraits de « Le Milieu divin » Pierre Teilhard de Chardin

Et celui-là aussi qui, se refusant à la jouissance, au moindre effort, à la possession paresseuse des choses et des idées, s’est avancé courageusement sur la voie du travail, du renouvellement intérieur, de l’élargissement et de la sublimation sans trêve de son idéal ? Et celui-là encore, qui, pour un plus grand que lui, famille à entretenir, pays à sauver, vérité à découvrir , cause à défendre, a donné son temps, sa santé ou sa vie ? Tous ceux-là, parce qu’ils montent fidèlement le plan de l’effort humain, passent d’une manière continuelle et continue de l’attachement au détachement.

En savoir plus
cinema-centresevres confinement mars 2020

Un film pour le temps du Covid-19 ? La suggestion de Marc Rastoin : Les Combattants

Nous voilà dans la France profonde du côté des Landes où la vie suit son cours semble-t-il immuable. Les jeunes s’y ennuient et rêvent d’ailleurs de façon surtout velléitaire. Mais une jeune femme tranche. Un garçon qui s’intéresse à elle, à son mélange de détermination et de mystère, peine à la comprendre. Elle se prépare à « la Fin »… ‘Quelle fin?,’ lui demande-t-on? ‘Ben la fin. La fin de tout ».

En savoir plus

« Que la tristesse est presque toujours inutile ainsi contraire au service du Saint Amour » – Saint François de Sales

Extrait du Traité de l’Amour de Dieu (1616), livre XI, chap. XXI (La Pléiade, p. 941-945).
On ne peut enter un greffe de chêne sur un poirier tant ces deux arbres sont de contraire humeur l’un à l’autre : on ne saurait, certes, non plus enter l’ire, ni la colère, ni le désespoir sur la charité, au moins serait-il très difficile. Pour l’ire, nous l’avons vu au discours du zèle ; pour le désespoir, sinon qu’on le réduire à la juste défiance de nous-mêmes, ou bien au sentiment que nous devons avoir de la vanité, faiblesse et inconstance des faveurs, assistances et promesses du monde, je ne vois pas quel service le divin amour en peut tirer.

En savoir plus
photo Etienne Grieu - Recteur Centre Sèvres

Communion dans le confinement

En l’espace de quelques jours, notre vie a été bouleversée. Qui aurait imaginé une chose pareille il y a seulement un mois ? S’ouvre pour nous une période étonnante, avec un avenir impossible à prévoir, dans des espaces réduits où chacun est contraint d’inventer de nouveaux rythmes de vie et de travail, le tout sur fond d’inquiétude, avec mille questions en tête sans réponse et la profonde frustration d’être séparé d’êtres chers.

En savoir plus

Les lettres d’Ignace de Loyola – Patrick GOUJON

Cette conférence de Patrick Goujon, donnée lors de la soirée des professeurs invités en mars 2018, permet d’entrer dans la manière de faire d’Ignace lorsqu’il s’adresse à ses correspondants : il met en œuvre une pédagogie spirituelle qui en appelle à la liberté de ses destinataires, dans la confiance à Dieu et l’attention aux circonstances. Où l’on découvre que la vie spirituelle ouvre à une manière de se situer en société.

En savoir plus

Au rythme de la présence : « Sans appui et pourtant appuyé » – Philippe CHARRU

« Sans appui et pourtant appuyé », cette expression de Jean de la Croix touche au plus près sa relation à Dieu. Le véritable appui est éprouvé comme celui qu’on ne tient pas et le comble de la présence est donné à qui ne retient pas. L’insaisissable mobilité de la musique conduit au plus loin de ces paradoxes.

En savoir plus