Pour des raisons indépendantes de notre volonté, cet événement a dû être annulé. Nous vous remercions de votre compréhension.
Mais ces événements à venir pourraient aussi vous intéresser :
Avec : Colloque Karl Rahner – La puissance d’engendrement d’une pensée, Claire-Anne BAUDIN, Benoît BOURGINE, Colloque Karl Rahner – La puissance d’engendrement d’une pensée, Philip ENDEAN, Colloque Karl Rahner – La puissance d’engendrement d’une pensée, Michel FÉDOU, Geneviève COMEAU, Christoph THEOBALD, Colloque Karl Rahner – La puissance d’engendrement d’une pensée, Colloque Karl Rahner – La puissance d’engendrement d’une pensée, Colloque Karl Rahner – La puissance d’engendrement d’une pensée, Sylvie ROBERT
Horaires : Mercredi 14h-21h / Jeudi 9h-18h / Vendredi 9h-12h30

Théologie des écritures

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

La théologie se distingue par un certain usage des Écritures. L’un de ces usages consiste à traiter les Écritures comme des supports de la croyance. Mais n’y a-t-il pas dès lors un risque d’instrumentaliser les Écritures au service d’une élaboration théologique, laquelle pourrait, à la limite, se passer d’elles ? Autre pourrait être l’usage qui considère que les textes bibliques sont moins des scripta (des archives) que des scriptura, c’est-à-dire des textes qui commandent une relecture créatrice laquelle, en cherchant à mieux entendre le sens des textes, se charge d’une nouvelle écriture, théologique celle-là. Dans cette optique, lire les Écritures revient à les déchiffrer, c’est-à-dire à les écouter, et cela pour mieux en rendre l’écho dans de nouvelles écritures.
Notre séminaire aura pour tâche d’essayer de lire les Écritures avec les oreilles. Nous ainsi serons sensibles à ce que j’appelle une « acoustique des Écritures » qui fait cas de l’importance de lire les textes bibliques en percevant leurs dispositifs de témoignages d’un double écho : écho de la Parole vivante et écho au lecteur. « Regardez ce que vous écoutez » (Mc 4, 24) : c’est l’impératif que nous essaierons d’éclairer en nous appliquant à bien lire à partir, essentiellement, de passages de l’évangile de Marc. En même temps, nous tâcherons de comprendre la théologie comme usage d’une certaine liberté créatrice, mère du sens multiple des Écritures dont elle est pourtant la fille.

ANNULÉ
Date de début :
jeudi 10 février 2022
Date de fin :
jeudi 2 juin 2022
Horaires :
Jeudi de 9h45 à 12h00
Durée :
26
Statut :
Annulé
Ouvert sur autorisation
Cursus : 
1er cycle
ECTS :
8

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Cours
Marie, figure de l’espérance chrétienne
La question de la juste place à reconnaître à la mère de Jésus a beaucoup divisé les chrétiens. Les échanges œcuméniques permettent de le...
Journée d'études
Au creux du malheur, la lumière ? (journées d’études)
Quel rôle peut-on reconnaître au malheur dans l’esquisse d’un sens possible, pour une existence individuelle, mais aussi dans une perspec...
Soirée débat
La ténèbre n’est pas ténèbre. Parler à partir de ce qui nous échappe. (soirée débat)
Quel rôle peut-on reconnaître au malheur dans l’esquisse d’un sens possible, pour une existence individuelle, mais aussi dans une perspec...
Date de début :
jeudi 10 février 2022
Date de fin :
jeudi 2 juin 2022
Horaires :
Jeudi de 9h45 à 12h00
Durée :
26
Ouvert sur autorisation
Statut :
Annulé
Cursus : 
1er cycle
ANNULÉ
ECTS :
8