Souffrance humaine et souffrance divine : K. Kitamori et J. Moltmann

souffrance humaine souffrance divine
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Kazoh Kitamori et Jürgen Moltmann, deux théologiens protestants du XXe siècle, ont tenté de penser, chacun à sa manière, la signification de la souffrance du Christ pour les hommes et les femmes qui souffrent. Ils ont aussi réfléchi comment l’événement de la croix touche non seulement la vie du Fils mais celle du Dieu trinitaire. Le cours proposera d’approfondir ces questions.

« Un Messie crucifié » est « scandale pour les Juifs, folie pour les païens » (1 Co 1,23), dit l’Apôtre Paul. Et pour les chrétiens ? Le Christ qui a ainsi souffert et qui est mort est-il pour eux vraiment « puissance de Dieu et sagesse de Dieu » (1,24) ?

Kazoh Kitamori (1916-1998), un théologien luthérien japonais, a écrit son livre intitulé Théologie de la douleur de Dieu pendant la Seconde Guerre mondiale qui a dévasté son pays. Au début de son ouvrage, il affirme ceci : « Le Dieu de la douleur est le Dieu qui apaise notre douleur humaine par sa propre douleur. Jésus-Christ est le Seigneur qui guérit notre blessure humaine par sa propre blessure. »

Cet ouvrage en a inspiré un autre. Son auteur, ancien prisonnier de la même guerre, considérait la théologie de la croix comme le fil conducteur de sa pensée théologique. Dans son livre, Le Dieu crucifié, Jürgen Moltmann (1926- ), théologien réformé allemand, défend cette idée : « Par son propre abandon par Dieu, le Crucifié donne Dieu aux abandonnés de Dieu. Par ses souffrances, il donne le salut à ceux qui souffrent. Par sa mort, il donne la vie éternelle à ceux qui meurent. »

Kitamori et Moltmann tentent de penser, chacun à sa manière, la signification de la souffrance du Christ pour les hommes et les femmes qui souffrent. Ils s’interrogent également sur le rapport entre le péché (le mal commis) et la souffrance (le mal subi). D’ailleurs, comment l’événement de la croix touche-t-il la vie de Dieu – non seulement celle du Fils mais celle du Dieu trinitaire ?

Le cours proposera d’approfondir ces questions avec eux.

Les extraits de Théologie de la douleur de Dieu (selon la traduction de l’enseignant) et du Dieu crucifié (selon la traduction publiée) sont proposés à chaque séance.

Bibliographie :

  • Kazoh Kitamori, Théologie de la douleur de Dieu [Kami no itami no shingaku], Tokyo, 1946 ; Theology of the Pain of God, London, 1965 ; Inédit en français.
  • Jürgen Moltmann, Der gekreuzigte Gott, München, 1972 ; Le Dieu crucifié, Paris, 3e éd., 1999.
Date de début :
jeudi 10 février 2022
Date de fin :
jeudi 24 mars 2022
Horaires :
Jeudi de 14h30 à 16h30
Durée :
12
Tarif :
129 €
Ouvert à tous sur inscription
Cursus : 
1er cycle
ECTS :
2

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même enseignant

Cours
Penser l’« absence » de Dieu, avec D. Bonhoeffer, E. Jüngel, W. Pannenberg
Tous les chrétiens partagent ces expériences : être bouleversés par un Dieu « éloigné » qui ne vient pas à leur secours ; faire face à un...
Date de début :
jeudi 10 février 2022
Date de fin :
jeudi 24 mars 2022
Horaires :
Jeudi de 14h30 à 16h30
Durée :
12
Tarif :
129 €
75 % jeunes de moins de 26 ans
30 % demandeurs d’emploi
20% deux personnes composant le couple
(un justificatif pourra être demandé)
Ouvert à tous sur inscription
Cursus : 
1er cycle
ECTS :
2