Soirée autour du livre de François Jullien : « Moïse ou la Chine. Quand ne se déploie pas l’idée de Dieu »

Soirée autour du livre de François Jullien : « Moïse ou la Chine. Quand ne se déploie pas l’idée de Dieu »
Partager

François Jullien est un ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de l’université (1974), docteur es lettres et professeur à l’Université Paris Diderot.

Traduit dans de nombreuses langues, il vient de publier Moïse ou la Chine : Quand ne se déploie pas l’idée de Dieu.

La référence à « Dieu » – « la grande affaire » de l’Occident – est présente tout au long de l’histoire chinoise, mais semble perdre en pertinence au cours de la période axiale (de 800 à 200 av. JC), remplacée par le Dao. Dans son livre, Jullien s’interroge sur « l’écart » impliqué par ces partis pris de la pensée qui ont conduit à rendre vertigineuse la pensée de Dieu en Europe alors qu’elle s’est résorbée dans la tradition chinoise.

La soirée débat commencera par une présentation du livre par son auteur, suivie d’une réflexion de John Lagerwey, directeur de l’Institut Ricci, à partir de son expérience ethnographique, mais s’inspirant aussi de son projet collectif sur l’histoire religieuse de la Chine.

Vente et dédicace d’ouvrages à l’issue de la conférence.

Photo : Chun-Yi Chang

Date de début :
mardi 17 janvier 2023
Date de fin :
mardi 17 janvier 2023
Horaires :
Mardi de 18h30 à 21h
Durée :
2h30
Statut :
Présentiel et distanciel
Sur inscription, participation libre

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Conférence
Chine plurielle – La rencontre historique entre la Chine et l’Europe aux XVIe et XVIIe siècles
Si des contacts indirects ont eu lieu entre les mondes chinois et latins dans l’antiquité, si la stèle de Xi’an qui date de 781 est une preuve de l’expansion chrétienne en Asie, si des missions diplomatiques furent envoyées auprès des Mongols (Jean de Plancarpin (1245-1247) et Guillaume de Rubrouck (1253-1254), ce sont les jésuites et notamment Matteo Ricci (1583 Macao, 1601 Pékin) qui cherchèrent à évangéliser la Chine par le haut et échangèrent avec les lettrés. Ces échanges ne se limitèrent pas à l’astronomie et à l’horlogerie, ils remirent en question les visions du monde des deux civilisations.
Cours
Religions chinoises et modernité – 2ème semestre
Ce cours abordera la période, toujours en cours, de l’adaptation des religions à la modernité « aux couleurs de la Chine ». Seront abordés : le taoïsme, l’Islam et le protestantisme évangélique. Le cycle sera clôturé par un regard sociologique porté sur des pratiques « civiques ».
Journée d'études
Approches croisées – L’idéal de la personne : saints chrétiens et Parfaits taoïstes
Regards croisés entre le judaïsme, le christianisme et le bouddhisme, autour des notions de sainteté et perfection. La personne « sainte » est-elle vénérée à l’égal de/d’un dieu ? Quelle est la nature de la « perfection », est-elle atteinte par les actes ou la vie spirituelle ? Eclairages et comparaisons pour approfondir la compréhension des racines chrétiennes et des convergences ou divergences entre Chine et Occident.
Date de début :
mardi 17 janvier 2023
Date de fin :
mardi 17 janvier 2023
Horaires :
Mardi de 18h30 à 21h
Durée :
2h30
Sur inscription, participation libre
Statut :
Présentiel et distanciel

A voir aussi