Soirée autour du livre de Benoît Vermander « Comment lire les classiques chinois ? »

Soirée autour du livre de Benoît Vermander « Comment lire les classiques chinois ? »
Partager

Benoît Vermander, jésuite qui enseigne l’anthropologie religieuse et l’herméneutique des classiques chinois à l’universite de Fudan, à Shanghai, depuis de nombreuses années, présentera sa manière, très originale, de lire les classiques chinois. John Lagerwey et Marc Kalinowski partageront ensuite le temps de la réflexion. Kalinowski à partir de la nouvelle donne que représentent les manuscrits trouvés par des archéologues, Lagerwey sur la base de sa propre lecture des classiques.

L’ouvrage « Comment lire les classiques chinois ? » présente l’ensemble de la production textuelle chinoise antique comme la variété des approches par lesquels on l’interprète. Il montre l’unité organique de ce massif textuel, construit autour d’une appréhension réflexive de nos expériences corporelles, et il détaille les débats qui le traversent, lesquels restent largement les nôtres : le marquage de la différence des sexes, des générations et des classes ; la manière dont se construit et se conteste l’ordre symbolique ; la maîtrise politique du langage. Une dernière partie révèle la cohérence et la sophistication des structures de composition qui gouvernent ces classiques.

Date de début :
mardi 24 janvier 2023
Date de fin :
mardi 24 janvier 2023
Horaires :
Mardi de 18h30 à 21h
Durée :
2h30
Statut :
Présentiel et distanciel
Sur inscription, participation libre

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Conférence
Chine plurielle – La rencontre historique entre la Chine et l’Europe aux XVIe et XVIIe siècles
Si des contacts indirects ont eu lieu entre les mondes chinois et latins dans l’antiquité, si la stèle de Xi’an qui date de 781 est une preuve de l’expansion chrétienne en Asie, si des missions diplomatiques furent envoyées auprès des Mongols (Jean de Plancarpin (1245-1247) et Guillaume de Rubrouck (1253-1254), ce sont les jésuites et notamment Matteo Ricci (1583 Macao, 1601 Pékin) qui cherchèrent à évangéliser la Chine par le haut et échangèrent avec les lettrés. Ces échanges ne se limitèrent pas à l’astronomie et à l’horlogerie, ils remirent en question les visions du monde des deux civilisations.
Cours
Religions chinoises et modernité – 2ème semestre
Ce cours abordera la période, toujours en cours, de l’adaptation des religions à la modernité « aux couleurs de la Chine ». Seront abordés : le taoïsme, l’Islam et le protestantisme évangélique. Le cycle sera clôturé par un regard sociologique porté sur des pratiques « civiques ».
Journée d'études
Approches croisées – L’idéal de la personne : saints chrétiens et Parfaits taoïstes
Regards croisés entre le judaïsme, le christianisme et le bouddhisme, autour des notions de sainteté et perfection. La personne « sainte » est-elle vénérée à l’égal de/d’un dieu ? Quelle est la nature de la « perfection », est-elle atteinte par les actes ou la vie spirituelle ? Eclairages et comparaisons pour approfondir la compréhension des racines chrétiennes et des convergences ou divergences entre Chine et Occident.
Date de début :
mardi 24 janvier 2023
Date de fin :
mardi 24 janvier 2023
Horaires :
Mardi de 18h30 à 21h
Durée :
2h30
Sur inscription, participation libre
Statut :
Présentiel et distanciel