Puissances et impérialismes (21 janv.) : Caucase, l’autre poudrière de Vladimir Poutine

Puissances et impérialismes (21 janv.) : Caucase, l’autre poudrière de Vladimir Poutine
Partager

En partenariat avec la revue Etudes

Tandis que les troupes de Vladimir Poutine piétinent, détruisent et se rendent coupables d’indicibles horreurs en Ukraine, d’autres territoires, au sud de l’immense Russie, sont pris de soubresauts violents. Il s’agit des pays du Caucase, et en particulier de l’Arménie et l’Azerbaïdjan, en conflit depuis la fin de l’Union soviétique. La Russie joue là un double rôle, de médiateur, mais aussi de « protecteur » de l’Arménie. Tandis que la Turquie (et Israël !) soutiennent les Azéris. Une autre situation a priori inextricable pour Vladimir Poutine, qui a plus que jamais besoin de relations apaisées avec la Turquie d’Erdogan.

Avec Tigrane YEGAVIAN, diplômé de Sciences Po Paris et de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), journaliste, membre du comité de rédaction de la revue de géopolitique Conflits et chercheur au Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Dernier ouvrage paru, Géopolitique de l’Arménie (Bibliomonde, 2022)

Visuel : carte géopolitique du Caucase en 2008 (Wikimedia)

A propos du cycle de conférences « Puissances et impérialismes » :
« Tout empire périra », avait annoncé au début des années 1980 Jean-Baptiste Duroselle, l’un des pères de l’école française de Relations internationales. L’effondrement du bloc soviétique et l’avènement d’un monde multipolaire ont semblé un temps lui donner raison.
Trente ans plus tard, l’empire russe est de retour ; et, avec lui, de nouvelles interrogations sur une notion d’équilibre des puissances un temps reléguée dans un passé occulté.  Quelles seront les puissances politiques, militaires, économiques de demain ? L’Europe en fera-t-elle partie ? L’invasion de l’Ukraine est ressentie comme la première étape d’un redécoupage du monde en nouveaux espaces géopolitiques. Seront-ils dessinés par la force, dans la concurrence des impérialismes, russes, chinois, américains, alors que semblait se profiler une mondialisation démocratique ?

Cette conférence fait partie d’un cycle de conférences. Pour vous inscrire à l’ensemble du cycle, cliquez ici

Prochaines dates :

  • Conférence du 15 octobre.
  • Conférence du 19 novembre.
  • Conférence du 10 décembre.
  • Conférence du 21 janvier.
  • Conférence du 18 février.
Date de début :
samedi 21 janvier 2023
Date de fin :
samedi 21 janvier 2023
Horaires :
Samedi de 10h à 12h
Durée :
2 heures
Tarif :
20 €
Statut :
Présentiel
Ouvert à tous sur inscription

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Session
Session annuelle du Ceras : Affronter nos violences
A partir de différents récits de violences et de leur analyse, comment construire et découvrir le chemin de dialogue et de paix auquel Fr...
Conférence
Mardis d’Éthique Publique 7 février – Réforme des retraites : quelles modalités pour un choix démocratique ?
Avant même que le gouvernement ait soumis le 24 janvier le projet de loi portant réforme des retraites, le débat s’est installé dans la rue. Cela pose de nouveau la question des modalités pour un choix démocratique. Quelles instances doivent être mobilisées pour réformer la France ? Quelle est la place respective des institutions (exécutif, législatif et judiciaire) et de la société civile (syndicats, collectifs, conventions citoyennes…) ?
Conférence
Puissances et impérialismes (18 fév.) : Turquie, la nostalgie de l’Empire
Le miracle turc a fait long feu. Qui présidera en octobre 2023 les cérémonies du centième anniversaire de la fondation de la République turque par Mustafa Kemal ? Les électeurs en décideront bientôt.
Date de début :
samedi 21 janvier 2023
Date de fin :
samedi 21 janvier 2023
Horaires :
Samedi de 10h à 12h
Durée :
2 heures
Tarif :
20 €
75 % jeunes de moins de 26 ans
30 % demandeurs d’emploi
20% deux personnes composant le couple
(un justificatif pourra être demandé)
Ouvert à tous sur inscription
Statut :
Présentiel