Pour des raisons indépendantes de notre volonté, cet événement a dû être annulé. Nous vous remercions de votre compréhension.
Mais ces événements à venir pourraient aussi vous intéresser :

La relation soignant-malade : épreuve spirituelle, expérience spirituelle

La relation soignant-malade : épreuve spirituelle, expérience spirituelle
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

La relation soignant-malade : épreuve spirituelle, expérience spirituelle

L’Enseignant, jésuite, médecin en soins palliatifs, proposera une lecture, structurée par la dynamique des Exercices spirituels, de quatre expériences fondamentales du malade et du soignant afin de permettre à chaque participant de faire sa relecture personnelle. Chaque expérience est présentée métaphoriquement comme un moment du cycle nocturne-diurne.

1) Le sommeil nocturne avec ses rêves réfère à l’expérience du désir. Ce qu’une personne désire au fond, est-ce de l’ordre de la santé médicale ou de la rencontre ? Mon travail avec des malades est-il simplement le produit du hasard et des circonstances pratiques de la vie, ou puis-je le relire comme quelque chose qui m’est confié par un désir de vie, comme une histoire de Moïse ? Mais comment écouter mon histoire dans une société et une médecine où le visuel domine l’auditif ?

2) La réalité du mal fait sortir du rêve : réveil désenchantant où le malade et le soignant se trouvent jetés entre impuissance et responsabilité, entre savoir et ne pas savoir. Pour sortir de cette ambiguïté, il faut une « confession » qui permet de se rencontrer en vérité. Il faudra situer ici la différence entre information et vérité, l’expérience du pardon, et la difficulté de prendre le temps pour s’attarder à ses blessures dans une société hors du temps.

3) La longue journée médicale se remplit de multiples décisions : troisième expérience fondamentale. Décider, c’est prendre des décisions ou c’est aussi les recevoir de l’intérieur ? Pour décider il faut de la compétence, de l’empathie, de l’expérience et de la liberté intérieure par rapport à nos passions.

4) Étrangement, nous pouvons recevoir dans la passion-souffrance quelque chose qui libère de nos autres passions. À l’image de l’insomnie, la souffrance est une passivité négative face à laquelle le soignant doit développer sa triple passivité-dans-l’activité : a) vraiment suivre le malade en n’agissant « pas-si-vite », et b) vraiment compatir pour c) recevoir le don spirituel du malade.

Chaque expérience sera abordée à travers une présentation, un temps de réflexion personnelle et un temps d’échanges. Cet enseignement s’adresse en premier lieu à des soignants.

ANNULÉ
Date de début :
samedi 8 janvier 2022
Date de fin :
samedi 29 janvier 2022
Horaires :
Samedi de 9h30 à 17h
Durée :
12
Tarif :
98 €
Statut :
Annulé
Ouvert à tous sur inscription
Cursus : 
1er cycle
ECTS :
2

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Atelier
Ateliers bioéthiques : La relation de soin en situation extrême
La relation de soin en situation extrême : comment tenir la commune humanité ? Lorsque nous nous trouvons face à une personne non communi...
Atelier
Introduction à la problématique du « genre » : enjeux éducatifs, politiques et éthiques (Genre I)
Le terme « genre » traduit la manière de vivre, penser, normer et instituer diversement la condition sexuée. Le cours donnera q...
Session
La bioéthique au défi des cultures et des techniques
Toutes les cultures sont confrontées à l’expérience de la maladie, du vieillissement et de la mort. La bioéthique cherche à répondre aux défis d’accompagnement, de discernement et de décision, que posent l’usage des techniques dans le soin et la médecine.
Date de début :
samedi 8 janvier 2022
Date de fin :
samedi 29 janvier 2022
Horaires :
Samedi de 9h30 à 17h
Durée :
12
Tarif :
98 €
75 % jeunes de moins de 26 ans
30 % demandeurs d’emploi
20% deux personnes composant le couple
(un justificatif pourra être demandé)
Ouvert à tous sur inscription
Statut :
Annulé
Cursus : 
1er cycle
ANNULÉ
ECTS :
2