Chine : mémoire et lieux « Le poète et peintre jésuite Wu Li (1632-1718) »

Le poète et peintre jésuite Wu Li (1632-1718)

Modernite du patrimoine en Chine-Chine Plurielle - 19 janv 2019
Partager

Cycle de conférences – La Chine : une mémoire qui perdure, des lieux qui surprennent

Originaire du Jiangsu, devant peindre dès l’enfance pour faire vivre sa famille après la mort de son père, Wu Li est connu en Chine comme l’un des « Six Maîtres du debut des Qing. »
Veuf à 31 ans, ce peintre lettré a longtemps étudié bouddhisme et taoïsme. Sa conversion tardive au catholicisme approfondit et complète un chemin spirituel qui passe par la poésie et la peinture.
Son art reflète à la fois un enracinement culturel chinois qu’il n’a jamais renié et l’originalité du Dieu fait homme qui l’engage aussi dans une autre forme d’accomplissement esthétique.

Cette conférence fait partie d’un cycle de conférences. Pour vous inscrire à l’ensemble du cycle, cliquez ici

Prochaines dates :

  • Conférence du 18 avril.
  • Conférence du 25 avril.
  • Conférence du 5 mai.
Date de début :
vendredi 5 mai 2023
Date de fin :
vendredi 5 mai 2023
Horaires :
Mardi de 19h30 à 21h30
Durée :
2 heures
Tarif :
27 €
Statut :
Présentiel
Ouvert à tous sur inscription
ECTS :
1

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Conférence
Chine plurielle – La rencontre historique entre la Chine et l’Europe aux XVIe et XVIIe siècles
Si des contacts indirects ont eu lieu entre les mondes chinois et latins dans l’antiquité, si la stèle de Xi’an qui date de 781 est une preuve de l’expansion chrétienne en Asie, si des missions diplomatiques furent envoyées auprès des Mongols (Jean de Plancarpin (1245-1247) et Guillaume de Rubrouck (1253-1254), ce sont les jésuites et notamment Matteo Ricci (1583 Macao, 1601 Pékin) qui cherchèrent à évangéliser la Chine par le haut et échangèrent avec les lettrés. Ces échanges ne se limitèrent pas à l’astronomie et à l’horlogerie, ils remirent en question les visions du monde des deux civilisations.
Cours
Religions chinoises et modernité – 2ème semestre
Ce cours abordera la période, toujours en cours, de l’adaptation des religions à la modernité « aux couleurs de la Chine ». Seront abordés : le taoïsme, l’Islam et le protestantisme évangélique. Le cycle sera clôturé par un regard sociologique porté sur des pratiques « civiques ».
Journée d'études
Approches croisées – L’idéal de la personne : saints chrétiens et Parfaits taoïstes
Regards croisés entre le judaïsme, le christianisme et le bouddhisme, autour des notions de sainteté et perfection. La personne « sainte » est-elle vénérée à l’égal de/d’un dieu ? Quelle est la nature de la « perfection », est-elle atteinte par les actes ou la vie spirituelle ? Eclairages et comparaisons pour approfondir la compréhension des racines chrétiennes et des convergences ou divergences entre Chine et Occident.

Événement(s) du même enseignant

Atelier
Montaigne : une spiritualité de l’amitié
Lire les Essais, c’est se laisser naître à l’écriture selon la spiritualité de l’amitié de Montaigne. L’amitié n’est pas seulement une at...
Conférence
Chine : mémoire et lieux « Les examens impériaux, mythe(s) et réalité(s) »
Cycle de conférences – La Chine : une mémoire qui perdure, des lieux qui surprennent Depuis sa création en 605 jusqu’à son abolitio...
Conférence
Chine : mémoire et lieux « Le site rupestre de Dazu »
Cycle de conférences – La Chine : une mémoire qui perdure, des lieux qui surprennent Aux environs de Chongqing, les montagnes de Dazu abr...
Date de début :
vendredi 5 mai 2023
Date de fin :
vendredi 5 mai 2023
Horaires :
Mardi de 19h30 à 21h30
Durée :
2 heures
Tarif :
27 €
75 % jeunes de moins de 26 ans
30 % demandeurs d’emploi
20% deux personnes composant le couple
(un justificatif pourra être demandé)
Ouvert à tous sur inscription
Statut :
Présentiel
ECTS :
1