Chine plurielle : Image et influence de la Chine en 2023

Partager

Pour développer leur influence, les États font la promotion d’une image, souvent autour d’artefacts culturels. Cette image s’articule autour d’un récit censé être attrayant et s’exerce en direction de différents publics. Or, au-delà de la proposition d’attractivité, la question de la réception est souvent occultée.
Le discours de la République populaire de Chine argumente sur la supériorité économique (les nouvelles routes de la soie), culturelle (du panda aux Instituts Confucius) et sociale (messages destinés à des relais).
La compétition politique pour l’influence culturelle est et restera un des axes des États. L’approche de la Chine, qualifiée « d’impériale », consiste à défendre son régime politique et fait face à celle du modèle libéral, ou les publics adhèrent à un idéal de société. Cette communication montre les ressorts et les contradictions possibles du modèle chinois dans l’arène globale.

A propos du cycle de conférences « Chine plurielle » :
Ces conférences proposent une approche nuancée et originale de la Chine et de ses habitants à travers des thèmes d’actualité. Le format retenu (une conférence d’une petite heure et demie, une courte interruption et une séance question-réponse d’une heure et demie également) permet une plongée profonde dans les problématiques abordées par les intervenants, tous des spécialistes des sujets traités attachés aux meilleurs établissements de recherche de notre pays.

Prochaine et dernière date du cycle : samedi 25 mars

Date de début :
samedi 11 mars 2023
Date de fin :
samedi 11 mars 2023
Horaires :
Samedi de 9h30 à 12h30
Durée :
3 heures
Tarif :
27 €
Statut :
Présentiel
Ouvert à tous sur inscription

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Conférence
Chine plurielle – La rencontre historique entre la Chine et l’Europe aux XVIe et XVIIe siècles
Si des contacts indirects ont eu lieu entre les mondes chinois et latins dans l’antiquité, si la stèle de Xi’an qui date de 781 est une preuve de l’expansion chrétienne en Asie, si des missions diplomatiques furent envoyées auprès des Mongols (Jean de Plancarpin (1245-1247) et Guillaume de Rubrouck (1253-1254), ce sont les jésuites et notamment Matteo Ricci (1583 Macao, 1601 Pékin) qui cherchèrent à évangéliser la Chine par le haut et échangèrent avec les lettrés. Ces échanges ne se limitèrent pas à l’astronomie et à l’horlogerie, ils remirent en question les visions du monde des deux civilisations.
Cours
Religions chinoises et modernité – 2ème semestre
Ce cours abordera la période, toujours en cours, de l’adaptation des religions à la modernité « aux couleurs de la Chine ». Seront abordés : le taoïsme, l’Islam et le protestantisme évangélique. Le cycle sera clôturé par un regard sociologique porté sur des pratiques « civiques ».
Journée d'études
Approches croisées – L’idéal de la personne : saints chrétiens et Parfaits taoïstes
Regards croisés entre le judaïsme, le christianisme et le bouddhisme, autour des notions de sainteté et perfection. La personne « sainte » est-elle vénérée à l’égal de/d’un dieu ? Quelle est la nature de la « perfection », est-elle atteinte par les actes ou la vie spirituelle ? Eclairages et comparaisons pour approfondir la compréhension des racines chrétiennes et des convergences ou divergences entre Chine et Occident.
Date de début :
samedi 11 mars 2023
Date de fin :
samedi 11 mars 2023
Horaires :
Samedi de 9h30 à 12h30
Durée :
3 heures
Tarif :
27 €
75 % jeunes de moins de 26 ans
30 % demandeurs d’emploi
20% deux personnes composant le couple
(un justificatif pourra être demandé)
Ouvert à tous sur inscription
Statut :
Présentiel