Se nourrir mieux pour une meilleure santé ? Vers une alimentation durable et préventive

 
Burger-500x300Soirée Mardi d’Ethique Publique en partenariat avec la revue Etudes et le Département d’éthique bio-médicale du Centre Sèvres.
 
Bien se nourrir pour rester en bonne santé, mais aussi pour préserver la planète : une vaine utopie, ou un vrai projet de société ?
La qualité globale de l’offre alimentaire, son adéquation aux besoins nutritionnels humains et l’adoption de modes alimentaires protecteurs sont des leviers majeurs pour la gestion de la santé publique. De plus le fonctionnement de la chaîne alimentaire a des répercussions écologiques considérables. Heureusement, il existe une bonne concordance entre les modes alimentaires bons pour la santé de l’homme et de la planète.
Actuellement les informations nutritionnelles sont très insuffisantes ou parfois même incohérentes. Comment être bien informés sur les bénéfices/risques de ce qui est produit, notamment par les industries agroalimentaires ? Comment adapter nos modes alimentaires pour bien se porter et prévenir de nombreuses pathologies ?
Plus largement, pourquoi une « transition alimentaire » devient-elle une nécessité afin de corriger les défauts de la chaîne alimentaire actuelle et ses conséquences négatives sur la santé humaine et l’environnement. Comment définir et faire connaître des modes alimentaires plus durables ?
 
Avec la participation de

  • Christian RÉMÉSY, nutritionniste, ancien Directeur de Recherche de l’INRA, ancien Directeur d’une des Unités du Centre de Recherche en Nutrition Humaine de Clermont Ferrand, auteur de Que mangerons-nous demain ? (Odile Jacob, 2005) et L’alimentation durable pour la santé de l’homme et de la planète (Odile Jacob, 2010).
  • Pr. Joël MÉNARD, Professeur Emérite de Santé Publique, ancien Directeur Général de la Santé.

 
animée par P. François BOËDEC, s.j. et P. Bruno SAINTÔT, s.j.
 
Libre participation
 
Télécharger le tract