Madame Éliane Gondinet-Wallstein, enseignante au Centre Sèvres, vient de nous quitter.

Madame Éliane Gondinet-Wallstein vient de nous quitter au terme d’une longue et douloureuse maladie. Spécialisée dans le langage de l’iconographie chrétienne, elle a enseigné pendant une vingtaine d’années au Centre Sèvres dans le cadre du Département Esthétique. Amie du Père Jean-Marie Tézé, elle travaillait dans le même esprit que lui, alliant une vaste culture, un regard d’artiste et une sensibilité spirituelle authentiquement évangélique. Elle préparait ses cours très longtemps à l’avance, avec beaucoup de soin et avec un enthousiasme qu’elle avait le don de communiquer.

Elle créa et dirigea la collection Un certain regard, chez l’éditeur Mame pour « permettre, disait-elle, le dialogue entre deux sensibilités, celle qui, jadis, a enfanté des merveilles, et celle qui, aujourd’hui, les découvre ». À lire ses écrits, à écouter ses enseignements, à parler avec elle, on sentait que son propre « regard » s’était ouvert à la contemplation du « Verbe fait chair » et ne cessait d’interroger avec passion les figures que les peintres lui ont données à travers les siècles.

Elle devait commencer un nouveau cours au mois de mars prochain. Elle l’avait intitulé, Du visible à l’invisible, la Résurrection dans l’art. En écrivant le titre de ce cours qu’elle n’aura pas donné, elle ne savait pas qu’elle traçait déjà son chemin à venir. Maintenant que le voile s’est levé, puisse-t-elle trouver la paix et la joie dans le face à face avec le Christ vivant.

Père Philippe Charru
Responsable du département Esthétique au Centre Sèvres