Robert Scholtus : l’Évangile dans le geste de la salutation…

Le christianisme, en tant qu’Évangile, est un acte de communication. Bonne Nouvelle du Salut, il ne l’est que dans un geste de salutation comme le suggère au seuil de l’Évangile la salutation de l’ange à Marie. Il est parole adressée, parole transmise et en cela même il est déjà promesse de salut, car tant qu’il y a la parole, il ne peut y avoir d’enfer, de huis-clos absolu. « Saluer autrui, dit Levinas, c’est déjà répondre de lui. » Quand ils se saluent et rendent ainsi le monde commun, les hommes « se sauvent ».